© Jean-Michel FLAMBARD - Tous droits réservés

Logo de l'association Photographes pour la vie.

A propos

Autodidacte, JMF s’est essayé à la photo et au laboratoire noir et blanc au temps de l’argentique, dans sa jeunesse. Après avoir arrêté la photo pendant plusieurs années, il achète son 1er appareil photo numérique en 2009.

Depuis, la passion de l’image et de l’art le dévore tandis qu’il devient boulimique du travail des autres. Il adhère à l’association « Les sentiers d’écriture » à Montpellier qui organise des ateliers d’écriture et des ateliers photographiques.

 

Il se cultive sur la photo et l’art en général, lit beaucoup et vas voir des expositions chaque fois qu’il en a l’occasion. Il participe aussi à des stages animés par des photographes professionnels, artistes reconnus internationalement comme Klavdij Sluban, Stéphane Lavoué et Olivier Culmann.

 

Il a une attirance pour le pictorialisme, les images dites « imparfaites », le flou, le grain, mis à disposition de l’artiste pour écrire sa poésie avec la lumière et l’ombre. La netteté et la perfection du numérique l’intéresse peu, tout comme, aux sujets neufs, sans histoire, bien lisses, il préfère les sujets bancals, chargés d’une histoire les ayant marqués à tout jamais.

De ce point de vue, son travail est plutôt intimiste et introspectif.